dimanche 20 mars 2011

BIERE, FREINETTE , ET CIDRE MÉNAGERS .

1989 .


 TROIS BOISSONS FACILE À FAIRE ET PLAISANTE À BOIRE A LA MAISON .

-LE CIDRE DE LA MÉNAGÈRE-Le cidre se fait avec des pommes sèches ( surtout pas juteuse ) que l'on fait tremper  et fermenter avec 5 ou 6 fois leur volume d'eau , 3 kg de pommes , 15 l d'eau en y ajoutant 5% de sucre de canne , quelques grains de képhir , et 100 gr de raisins de Corinthe, ranger le récipient qui le contient au sec , au frais ( pas au froid ) et a l'ombre .
Quand la fermentation est acquise ( en général au bout de 15 jours ) on a un cidre pétillant , mousseux , très plaisant l'été.
Il suffit de le tirer au tonneau . on peut mettre en bouteilles ficelées et couchées.


-LA FRÉNETTE- Mettre dans un tonneau une infusion de feuilles de frêne , voici les proportion s : 100 l d 'eau de rivière , 125 gr . de feuilles de frêne , 125 gr. de chicorée , 80 gr. d 'acide tartrique ( vous trouverez cette acide chez les vendeurs de produits pour la fabrication du vin ) , 50 gr. de levures de grains , 5 kg. de sucre .
Faites bouillir vos feuilles avec 10 l d'eau , avec la  chicorée , ajouter 500 gr. de sucre et l'acide tartrique . une fois bien bouillis , laisser refroidir et verser dans un tonneau que l'on finit de remplir avec le reste de l'eau , en laissant 5 cm. entre l'eau et la bonde du tonneau , pour permettre la place à la fermentation qui doit se faire en 10 jours.
Passez la frenette au linge et mettez la en bouteilles fermée , couchez et au frais .


-BIÈRES BOURGEOISE- Quantité pour 100 l de bières : 2 1/5 kilo d'orge grillées comme du café , 6 kilo de mélasse de sucre , 6 kilo de sirop de fécule ou de riz , 125 à 250 gr. de houblon suivant l'amertume désirée et sa plus longue conservations , 100 gr . de sel de cuisine , 125 gr. de graines de coriandre , 250 gr. de levure de bière en pâte , 5 gr. de colle de poisson : Préparation , âpres avoir remplis d'eau de rivière un baril à large bonde de 100 à 110 litres , on retire environ 20 litre que l'on met dans une chaudière ( une grande casserole fera l'affaire ), avec de l'orge torréfiée , , le houblon , le sel et la coriandre .
On fait ensuite chauffer à petits bouillon pendant 30 minutes et l'on passe à travers un tamis ou une toile ; on ajoute dans ce liquide tout bouillant et en remuant la mélasse et le sirop ; leur solution étant opérée , on verse le tout dans un baril et  on agite fortement avec un bâton ; cela fait , on retire du baril un litres de liquide , dans lequel on délaye la levure , et dès qu'elle est montée en mousse , on la verse dans le baril que l'on agite de nouveau ; ensuite on remplit tout à fait le baril que l'on agite de nouveaux et on tient la bonde u peu de coté pour faciliter l'écoulement des écumes et de la mousse que rejette la fermentation.
Et comme cet écoulement des mousses enlève en même temps du liquide , il faut en tenir en réserve quelques litres pour le remplacer de temps à autre .
Dès qu'il ne se présente plus de mousse , c'est un signe que la fermentation a fine son œuvre ; on laisse alors reposer la bière 24 à 48 heures , pour qu'elle ait le temps de se refroidir , parés quoi on redresse le baril et on colle la bière. 
A  cette effet , on divise et fait fondre la colle de poisson ( vous pouvez essayer avec de la gelée alimentaire ,qui donnera la même résultat ) avec un peu d'eau sur le feu ; on attend une couple d'heures pour fouetter avec un petit balai la gelée qu'elle formée par son refroidissement , puis on verse dans le baril ; on agite fortement , et 24 heures après , la bière est d'un clair limpide et bonne à mettre en bouteilles .

SANTÉ .
DÉBUT DU XX SIECLE